20 octobre 2020.

mise en place

 

Plusieurs semaines déjà que cette sortie photo était prévue. La presse quotidienne régionale en a fait état régulièrement, d’où le besoin d’y être. Et ce matin j’y suis ! Ou plutôt ON y est, avec Didier et son épouse. J’aurai bien fredonné du Monsieur 100 000 volts : « la place Rouge était vide. Devant moi marchait Nathalie. »

Mais aujourd’hui, c’est plutôt « la place… Verte était vide », et le restera encore quelques temps…

Quelle tristesse ! Quelle désolation ! Je comprends pourquoi toute l’île en parle.

Quand je pense qu’il a atteint 14 mètres de hauteur d’eau en février 1998 ! Il était même impossible d’en faire le tour début 2006, après son débordement lors du passage du cyclone Diwa(1). Mais qu’est-il arrivé à notre unique lac d’origine volcanique d’altitude ?

Où es-tu Grand Étang ? Où est passé le plus important plan d’eau intérieur de La Réunion ?

Évaporation ? Infiltration ? Réchauffement de la planète ? Ce qui est certain, c’est que la faible pluviométrie affecte directement ce lieu touristique, si prisé d’ordinaire.

Même l’avifaune semble avoir disparue. Pas de Papangues (busard de Maillard). À peine 2 ou 3 Tec-tec (Tarier de La Réunion, Saxicola tectes). Je n’ose imaginer la situation des poissons, invertébrés et amphibiens, nonobstant une flore environnante toujours aussi fournie. Et heureusement. Pourtant les cascades du Bras d’Annette se distinguent à peine depuis le sentier d’arrivée. Ce ne sont pas les 2 mm de pluie tombées la veille qui y pourvoiront.

Âmes sensibles…

Je repense à ma dernière visite. C’était il y a 3 ans.

(1) Source Wikipédia

inscription

Lors de la prochaine mise à jour du site d'Erland,

Obligatoire

Obligatoire

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

Obligatoire

 

© Erland 2009-2020 Mentions légales