31 janvier 2018

 

mise en place

Lune de sang du 31 janvier 2018

La Lune, satellite naturel de notre planète, a une orbite elliptique autour de cette dernière. En d'autres termes, la Terre et la Lune ne sont pas toujours à la même distance l'une de l'autre. Et ce 31 janvier, elle se trouve à 363 104 kilomètres de nous, ce qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser, est faible. Si ce phénomène est extrêmement rare, c'est parce qu'il nécessite la conjonction parfaite de deux manifestations bien particulières : une Super Lune (une pleine, qui coïncide avec l'approche maximale) et une éclipse solaire. Depuis 1900, il n'y a eu que 5 Lunes de Sang, une statistique assez explicite qui prouve qu’il ne faut pas la rater ! D'après la Nasa, la prochaine éclipse totale d'une Super Lune aura lieu en 2033... Trois événements associés à l'astre sélène se sont produits dans le ciel nocturne du 31 janvier 2018 :

une "super Lune", une "Lune bleue" et une éclipse lunaire… conjonction qui ne s'était pas réalisée depuis le 31 mars 1866 !

Lors d'une "super Lune", tout d'abord, phénomène qui se produit de 4 à 6 fois par an, la pleine lune coïncide avec le moment où notre satellite se situe à plus de 90 % de son périgée, point de l'orbite légèrement ellipsoïdale où ce dernier est au plus près de la Terre.

Cette pleine lune semblera ainsi 14 % plus grosse et 30 % plus brillante qu’à l’accoutumée.

La zone de visibilité pour l’éclipse totale allant de l’Inde à l’ouest de l’Amérique du Nord, en passant par l’Asie, l’Australie et l’océan Pacifique. On a pu ainsi l’admirer depuis la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, tandis qu'une éclipse partielle devait être visible depuis l'île de La Réunion lors du lever de la Lune.

L'astre sélène plus gros

Comme tous les amateurs de photos, dès la diffusion planétaire du phénomène, la soirée lui fût  réservée. J'ai la chance d'habiter à l'île de La Réunion, d'où cette merveille naturelle sera visible. Résider dans ce paradis permet de suivre les astres aux quatre points cardinaux en une seule journée.

La semaine précédent l'événement, j'avais déjà été repérer le lieu. J'avais bien réfléchi au placement du trépied. Bien pensé à la possibilité de “balayer” l'horizon avec mon appareil, ne sachant pas à l'avance quel serait l'endroit exact du lever de la Lune.

Anne, ma sœur Anne

Chance supplémentaire, son arrivée est annoncée pour 19h03. La nuit ne sera donc pas longue et le lendemain ne sera pas trop dur au bureau. Il ne restait plus qu'à espérer une météo clémente et patienter.

Comme à chaque rendez-vous, avec la Lune ou pas, j'aime être en avance. Sur place à 17h ce 31 janvier, vérification faite sur le smartphone et l'application ad-hoc du ciel, j'ai donc le temps de confirmer que mon repérage de la semaine précédente est toujours bon.

Nuages de mer...

La tribu des amis_tographes arrive 30 minutes plus tard et les groupes se font.

Romain et moi prenons le sentier qui mène au littoral. Notre position devrait nous permettre de cadrer un gros rocher en mer, avec la Lune dans l'axe, derrière.

Bruno, Dominique, Nico, Olivier et Érick restent en haut du promontoire. Et de nouveau l'attente. De nouveau des minutes à rêvasser, à regarder la mer. Et c'est loin d'être une punition.

L'heure fatidique approche... Et ?

Et mer... Mer de nuages ! Même à 7, notre souffle n'a pu les chasser. À croire que nous ne devions pas voir Séléné ! Pourtant, là où nous étions, nous étions persuadés d'avoir trouvé LE spot. Du coup on a causé techniques, refait le monde, fait des projets, ri aussi. On s'est quitté avec d'autres rendez-vous photo en tête. Un peu déçus. Mais avec le sentiment d'avoir tout fait pour réussir nos prises de vues, et la satisfaction d'un bon moment passé ensemble. C'est ce qui compte.

 

inscription

Lors de la prochaine mise à jour du site d'Erland,

Obligatoire

Obligatoire

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

Obligatoire

article suivant

www.erland.fr

 

© Erland 2009-2018 Mentions légales